18 février, 2008

Question pour un lundi matin





À la une du journal local ce week-end, on y présentait une famille de trois enfants qui participeront à la course Keskinada Loppet. Dans l’article, on y apprenait que les parents avaient su, au cours des ans, transmettre leur amour du ski de fond à leurs enfants. On y lisait également, que cette passion pour le ski avait largement contribué au fait que 2 des enfants sont aujourd’hui des athlètes accomplis et de haut-niveau.

Ceci m’a fait réfléchir. Compagnon et moi, en faisons-nous assez pour que nos enfants développent leur plein potentiel, quel que soit le domaine? Grincheux (7ans) fait du piano et du chant. Proffe (4ans) fait de l’initiation à la musique. Mais rien de sérieux au point de pratiquer sérieusement et religieusement à tous les jours.

Nous jouons beaucoup dehors. Nous glissons l’hiver, nous faisons des bonhommes de neige. L’été, nous marchons en forêt, nous nageons au lac. Mais rien en particulier sur lequel nous dévouons tous nos temps libres.

Nous sortons régulièrement dans les musées, nous voyons du théâtre et des spectacles variés. Mais encore une fois, nous ne privilégions pas un domaine artistique en particulier.

Est-ce la bonne voie à prendre? Partager avec ses enfants plusieurs éléments qui nous tiennent à cœur et nous passionnent? En profiterait-ils plus si nous les exposions particulièrement à une activité pour laquelle ils ont une bonne affinité?

Voilà des questions qu’une mère se posent en un lundi matin. … La semaine s’annonce compliquée!

3 commentaires:

Milou a dit...

Moi je trouve que vous en faites suffisamment.
Je sais bien que la mode est aux agendas surchargés pour toute la famille, mais est-ce mieux?
Y'a plein d'enfants "forcés" à aimer des trucs et épuisés.
Personnellement, mes parents ne m'ont jamais inscrite dans plein de cours ni stimulée plus que ça et je m'en suis sortie ;)
Avec mes enfants, je fais ce que je peux, mais je ne peux pas toujours beaucoup. Parfois c'est les finances, parfois le transport etc.
Mais ce qu'ils aiment surtout, c'est du temps avec nous, les activités spontanées etc.
Faire les choses juste pour le plaisir, c'est bien aussi je trouve. Pas besoin de médailles etc toujours en bout de ligne.

La mi-trentaine a dit...

Bonjour Milou, vous avez entièrement raison. Mais je ne peux m'empêcher de me demander si l'on en fait suffisamment:) Comme vous, je ne suis pas en faveur des horaires forcés et très remplis.

Guy-Renaud Kirouac a dit...

Faire des choses? Un tas de choses? Être occupé? En faire assez? Trop?
À mon avis, les vraies questions sont : Est-ce que je fais ce que j'aime? Ce qui me passionne? Est-ce que je suis avec mes enfants? Est-ce que je leur transmets le désir de se développer une passion? De persévérer pour obtenir ce qu'ils veulent vraiment.
Nos enfants font rarement ce qu'on leur dit. Ils font ce que nous faisons.
Si on fait ce qu'on aime, plus tard, nos enfants trouveront leur voie à eux et feront ce qu'ils aimeront. Eux.
Et s'ils veulent faire comme ces poules sans tête qui courent dans tous les sens sans trop savoir où ils s'en vont, ce sera leur vie à eux.
À chacun sa vie.