06 février, 2008

Ouf! Je respire!

Lundi, Compagnon et Proffe ont passé plus de 8 heures à l’urgence de l’hôpital des enfants de notre région. Huit longues heures, pour nous aussi à la maison, à attendre de leurs nouvelles. Et si elle était gravement blessée? Et si elle devait être hospitalisée? Ces heures d’attente on fait remonter à la surface peurs et angoisses vécues lors des premiers mois de naissance de Proffe.

Une semaine avant sa naissance, nous avons découvert que Proffe avait une malformation cardiaque. Cet enfant était à l’abri dans mon ventre mais après cela, nous étions face à l’inconnu. Elle a séjourné plusieurs semaines à l’hôpital à sa naissance. Par grand miracle, une chirurgie lui a sauvé la vie alors qu’elle n’avait que 10 jours de vie. Quelques temps après son arrivée tant attendue à la maison, elle a du retourner à l’hôpital. Cette fois-ci, des conséquences engendrées par sa chirurgie cardiaque l’empêchaient de bien se nourrir. Et c’est en allant à l’urgence pour vérifier ce qui n’allait pas qu’on a appris qu’elle devait être hospitalisée immédiatement, à nouveau.

C’est donc vous dire que lorsque je la vois quitter pour l’urgence, j’ai peur. J’ai peur d’apprendre que sa vie est encore en danger et que comme à l’habitude, nous serons impuissant face à tout cela, réduit à un simple rôle témoin.

Cette fois-ci, l’histoire a une belle et bonne fin! Rien de grave, rien du tout en fait!

En avant midi, Proffe, Grincheux et Compagnon étaient allés glisser. Trois heures plus tard, à leur retour à la maison, Proffe se plaint d’un mal de ventre. Elle se couche sur le divan, refuse de dîner (chose jamais vue!) puis, de toutes évidences, commence à être incommodée par la douleur. Quelques minutes plus tard, elle n’arrive plus à lever sa jambe et ne peux plus se lever, la douleur étant trop forte. Nous soupçonnions qu’en glissant, un de ses organe interne avait reçu un coup. Peut-être était-ce une côte qui avait été touchée?

Les tests qu’elle a passés à l’hôpital n’ont rien révélé d’anormal. Ouf! Je respire.

1 commentaire:

Grande Dame a dit...

C'est toujours un tel soulagement de les voir rentrer à la maison pour nous rassurer!