13 janvier, 2009

Se mêler de ses affaires!

Ce matin, en arrivant à la garderie, l’éducatrice sans mauvaises intentions rappelle à Joyeux de dire « Merci » à maman.

Je venais tout juste de donner à Joyeux une carte qu’il avait échappée.

Joyeux n’a pas répondu et je n’ai pas insisté.

À quoi je veux en venir, vous demandez-vous?

Je n’aime pas que des étrangers, des voisins, des parents de petits copains, se chargent de discipliner mes enfants, de les rappeler à la politesse lorsque que je suis là.

Ok, dans le cas de l’éducatrice, ce n’était pas grave du tout. Elle a la responsabilité des enfants toute la journée et les enfants fonctionnent selon les règles de vie qu’elle a établit.

Mais lorsqu’il s’agit d’adultes qui n’ont aucune autorité sur mes enfants, alors là, je trouve ça inacceptable. Car, si je suis là, et que je juge que mon enfant à manqué de politesse, je lui ferai savoir. Et souvent, ces mêmes gens qui reprennent tes enfants, sont les premiers à faire la même chose qu’ils ont reprochée à l’enfant.

Des exemples?

Rencontre de famille, il y a des tantes, des oncles, des cousins et des cousines et plein de petits qui s’amusent. Un de tes petits s’approchent de toi, les joues rouges, les yeux brillants, le souffle court, tant il s’amuse et te demande un verre de jus.

Tu dis pas : s’il te plaît à maman? – D’ajouter une tante

Deux secondes plus tard, cette même adulte se tourne et demande quelque chose sans elle-même ajouter « le mot magique » comme certains l’appelle.

Un autre exemple?

Une voisine qui fait toute une leçon à Proffe car elle ne porte pas son casque alors qu’elle fait du vélo devant la maison. Et je suis là… à côté de la petite. Cela ne l’empêche pas de sermonner mon enfant, alors que je sais très bien que le message m’est destiné.

Qu’est-ce que j’aperçois quelques heures plus tard? La voisine sans casque? Non, elle ne fait pas de vélo! Elle ne fait que promener son pitit chien! Non, c’est plutôt sa propre fille, à vélo, et vous l’aurez deviné, sans casque.

Et c’est là que le feu me brûle.

6 commentaires:

Milou a dit...

Moi aussi je ne suis pas capable!!!
Parait que c'est un réflexe typiquement québécois de ne pas endurer ça. En tout cas, je resterai Québécoise!

Mi-trentaine a dit...

Bonjour Milou, contente de voir que je ne suis pas la seule qui est un problème avec ça!

Heureuse aussi de te lire. Auras-tu un billet pour nous bientôt?

La Mère Michèle a dit...

hihihihi!!!

Moi c'est plus fort que moi: je rétablis les faits.

Je mets les pendules à l'heure comme on dit...

J'aurais dit par exemple: juste pour les petites vites, on mets pas de casques :oD

Oups lolll

Mi-trentaine a dit...

Hi hi hi! La mère Michèle, c'est pour ça que ça ne marche pas mon affaire!!!

La rouquine a dit...

Je réagis moi aussi à ce genre de commentaire, mais j'avoue qu'ayant été éducatrice de garderie et ayant maintenant à faire du modeling auprès des familles, j'en échappe quelques une de temps en temps!

Ce qui me dérange le plus c'est lorsque ces commentaires proviennent de gens qui n'ont pas pas eux-même d'enfants et qui pensent vous montrer comment éduquer les vôtres! D'ailleurs voici une citation de Paul Claudel qui résume assez bien ce que je veux dire: C'est très curieux: ce sont toujours les célibataires qui vous donnent des conseils pour élever des enfants.

Maman Papoute a dit...

Personnellement, si la "réprimande" est un peu insignifiante ou de la part d'une personne que j'estime beaucoup, ça peut passer.

Mais autrement, moi aussi je suis frileuse face à ses intrusions dans l'éducation que je donne à ma fille.

Ici j'ai encore l'image de la belle-mère qui tape le fils de ma belle-soeur... y'aurait pas fallut que ce soit ma fille...