23 juin, 2010

L'art d'insulter son prochain

Avoir des enfants d’âge scolaire apporte son lot d’avantages.
Tel : voir son vocabulaire bonifié constamment de nouvelles expressions du genre :



C’est fafa. Pour les non initiés lire : c’est facile, très facile. Comment se fait-il que tu n’es pas capable de faire ça…toi ?



C’est full cool. Pour les non-initiés, souvent prononcé c’est foule coulle.



Il y a aussi les insultes. Ce qui est super! Qui n’a pas besoin, au détour d’une conversation, d’une nouvelle insulte, l’insulte suprême puisque peu d’adultes ne l’ont entendue encore.



Parmi ces insultes il y a :

Big mama
fat mama… des classiques!



Mais la dernières insulte, celle qui circulait dans la cour d’école de Grincheux et Proffe c’est derniers jours fait preuve d’ingéniosité ! Et oui, à partir d’un seul mot, à première vue inoffensif, se cache trois insultes ! Trois pour le prix d’un. Fallait y penser.



La voilà : Tu es fatigué….



Vous saisissez ?





Oui, oui, je sais, ce n’est pas du tout gentil ! Les enfants sont avertis!

2 commentaires:

Mamanbooh a dit...

J'avoue que cette dernière insulte fesse fort!

Je vous souhaite de belles vacances... Reposantes!!! ;-)

Mi-trentaine a dit...

Oui en effet, comme quoi il ne faut jamais sous estimer un adversaire... même s'il n'est haut que comme 3 pommes et demi! Bon été à vous aussi!